Un geste qui lui a sauvé la vie

« Dans la vie, il n’y a rien qui arrive pour rien. » C’est ce que m’a raconté mon amie Maggy ce midi, quand je l’ai eue au téléphone. Ça faisait une semaine que j’étais sans nouvelles, autre que de savoir qu’elle avait eu un accident grave et qu’elle était hospitalisée. 

nouvelles de maggy

Passionnée de vélo depuis des années, Maggy faisait régulièrement des sorties en vélo pour se libérer l’esprit, avec son peloton. Mais mercredi dernier, à 6 km de la ligne d’arrivée, un moment d’inattention lui a coûté très cher et le vélo de Maggy a rencontré un trou (un très gros trou) à plus de 30 km à l’heure. Maggy a été catapultée dans le vide.

Résultat : bassin en miettes, clavicule brisée, traumatisme crânien… Et minimum 4 semaines hospitalisée, couchée en permanence dans l’obscurité.

Quel est donc ce geste qui a sauvé la vie de Maggy ? C’est l’achat d’un casque l’automne dernier — un peu à l’improviste. Un achat spontané, fait en se rachetant des souliers de vélo avant la fin de la saison. La jeune fille au magasin lui avait vanté les mérites du casque, expliquant qu’il était doté d’une nouvelle technologie (WaveCel) qui offrait une protection accrue contre les traumatismes crâniens. Et, la jeune fille était tellement passionnée et pétillante, que Maggy l’a acheté, sans hésiter. Et bien c’est cette structure cellulaire déformable qui tapisse l’intérieur du casque qui fait en sorte que j’ai pu parler à Maggy aujourd’hui. Merci la vie !

Quand on s’est parlé ce midi, Maggy m’a demandé d’annoncer l’accident à sa communauté. Elle m’a dit, en riant « toi, tu trouveras une façon de faire passer ça par l’humour ! ». Je ne pense pas avoir les mots justes pour vous en parler avec le cœur léger, mais chose certaine, la Maggy a qui j’ai parlé plus tôt est toujours aussi forte et toujours aussi déterminée. Fatiguée après quelques minutes d’échanges avec moi, elle m’a confié : « j’ai fait des miracles pour ma fille, je vais certainement pas en faire moins pour moi ! ». Et entre vous et moi, c’est cette force de caractère qui va la sauver.

Voilà mes amis — à défaut de vous faire rire avec un article humoristique sur l’accident de Maggy, vous avez maintenant toutes les nouvelles. Ne vous inquiétez pas, Maggy est bien entourée, sa petite famille veille sur elle avec soin et son entreprise à laquelle elle est si dévouée, continue de rouler. À défaut de lui installer un congélo dans sa chambre d’hôpital pour y ranger quelques oursons bien froids pour apaiser sa douleur, on ne peut rien pour elle, à part continuer d’encourager Béké-Bobo et lui envoyer plein d’ondes positives pour une guérison rapide et un rétablissement complet !

Sur ce, je vous souhaite de mordre dans la vie et de savourer l’instant présent avec ceux que vous aimez. La vie est plus fragile qu’on le pense !

Marion

maggy nadyne lamarche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *