Constipation chez l’enfant : 7 astuces qui marchent à tous les coups

La constipation chez les enfants est très répandue — et pourtant, elle prend parfois un moment avant d’être diagnostiquée et donc, traitée — car ses symptômes peuvent différer de ceux qu’on connaît en tant qu’adulte. Petit tour de piste des principales manifestations et solutions naturelles à mettre en place pour soulager votre enfant rapidement.

constipation pédiatrique

Comment se manifeste la constipation chez l’enfant ?

La constipation pédiatrique passe souvent inaperçue, car ses symptômes ne s’apparentent pas forcément à ceux de la constipation chronique chez l’adulte. 

En effet, chez l’enfant la constipation peut provoquer :

  • De graves maux de ventre
  • Une diminution drastique, voire une perte complète d’appétit — et même des nausées
  • Des douleurs lors de la défécation et même à terme, de l’incontinence fécale… Ce qui peut être lourd de conséquences sur l’estime de votre enfant.

Il est donc primordial de consulter un médecin aux premiers signes alarmants — notamment si vous remarquez que votre enfant défèque moins de 4 fois par semaine. 

Petite astuce de parents : attention, contrairement à ce que l’on pourrait penser — votre enfant peut être constipé même si ses selles sont molles lorsqu’il défèque… En effet, la constipation chronique peut entraîner la formation de « bouchons » dans l’intestin qui, lorsqu’ils s’évacuent, donnent lieu à des selles très molles. 

À quoi est due la constipation pédiatrique ?

La constipation pédiatrique peut être due à de multiples facteurs et elle survient souvent à l’âge de l’apprentissage de la propreté, mais elle peut survenir dès l’âge de 6 mois. Elle est habituellement dite « fonctionnelle », c’est-à-dire qu’elle n’a pas d’étiologie organique (ce qui veut dire qu’elle ne résulte pas du dysfonctionnement d’un organe).

L’encoprésie

Dans un grand nombre de cas, la constipation survient lorsque l’enfant a eu des selles douloureuses et, pour ne pas souffrir, retient ses selles. On parle alors d’encoprésie. Cela donne lieu à des épisodes alternés de constipation et d’incontinence, à cause de la formation de fécalomes (les fameux « bouchons », mentionnés plus haut).

Objectif : selles molles et indolores !

Pour soulager votre enfant et le guérir, un ensemble d’actions doivent être mises en place avec l’aide de votre médecin traitant :

Astuce 1 : gardez l’œil sur les signes physiques

Votre enfant s’accroupit-il avec les talons collés sous les fesses ? Se balance-t-il ou marche-t-il avec le corps raide, sur la pointe des pieds ? Croise-t-il les jambes en ayant l’air inconfortable ? Si oui, il y a de fortes chances qu’il tente de retenir ses selles et que son envie de déféquer disparaisse. Dans ces moments, vous pouvez l’encourager à se détendre et à relâcher les muscles de son corps.

constipation pediatrique

Astuce 2 : changez d’attitude

Pour bien des parents, le fait que leur enfant souille ses culottes est une source de frustration immense… On pense souvent (à tort !) même que notre enfant fait exprès. Mais ce n’est pas le cas ! Comme votre enfant se retient pour ne pas avoir mal, sa selle devient plus dure et il « s’échappe » à cause de l’engorgement qui se produit autour de cette selle dure coincée dans son rectum.

Astuce 3 : adaptez votre routine

Ça peut paraître bizarre, mais le fait de prévoir du temps dans la routine de votre enfant pour aller aux selles peut faire une grande différence. Si vous êtes « réguliers », vous allez sûrement à la selle sensiblement à la même heure chaque jour. L’idée, c’est d’encourager votre enfant à développer des habitudes semblables. Un bon moment pour ce faire est en matinée, après le repas (disons dans l’heure qui suit, idéalement) et l’idéal est d’encourager votre enfant à s’asseoir sur la toilette deux fois dans la journée pendant quelques minutes. 

Petit truc de parents : Pour faciliter l’évacuation, pensez à proposer un petit banc d’appoint à votre enfant, comme le squatty potty !

Astuce 4 : acceptez le traitement de laxatifs émollients quotidien

Pour faciliter la défécation et prévenir la formation de bouchons, votre médecin ou le gastro-pédiatre vous prescrira sans doute des laxatifs émollients à prendre quotidiennement sur une période prolongée. Bien que naturellement, beaucoup d’entre nous préfèrent éviter les médicaments — surtout sur le long terme —, ces laxatifs sont sécuritaires et il est important de suivre l’avis de votre médecin et de les donner à votre enfant si pertinent. Il faut aussi veiller sur l’équilibre et ajuster le dosage en fonction des réponses aux laxatifs.

Astuce 5 : bougez en famille

Ce n’est pas prouvé scientifiquement, mais beaucoup de parents remarquent que le fait de bouger stimule la défécation. Vous l’avez sûrement d’ailleurs vécu — quand à peine 5 minutes après être arrivé au parc pour se délier les jambes, votre enfant déclare qu’il a envie de faire caca 🙂 Essayez de prévoir une petite demi-heure de plein air avec votre enfant tous les jours et encouragez-le à courir en jouant à cache-cache ou au ballon, par exemple !

Astuce 6 : faites un petit virage en matière d’alimentation

Faire manger plus de légumes et de fruits à son enfant est un combat de tous les jours… Et il l’est encore plus quand votre enfant est constipé ! Son régime devrait comprendre des céréales de grains entiers, des fruits et des légumes — surtout des légumes verts TOUS LES JOURS ! Et, pour que son petit corps absorbe bien les fibres, il est primordial de le faire boire beaucoup. 

Petite astuce de parents : pensez à acheter une jolie gourde isotherme à votre enfant pour qu’il ait toujours de l’eau fraîche à portée de main ! Et, si votre enfant est plutôt capricieux, vous pouvez cacher des légumes dans un smoothie le matin — le chou kale et les épinards passent facilement inaperçus avec un peu de mangue et d’ananas !

Astuce 7 : massez votre loulou

Le dernier truc (et non le moindre !) est de masser votre petit loulou. Lorsqu’il est bien effectué, le massage abdominal favorise le transit intestinal et permet de relâcher les muscles du ventre. La clé, c’est de masser votre enfant dans une atmosphère réconfortante et de vous assurer que la température ambiante soit suffisamment chaude (tout comme vos mains !) pour que votre enfant puisse vraiment se détendre.

Soulager les douleurs de votre enfant dues à la constipation

constipation pédiatrique


Si votre enfant souffre de maux de ventre, une bouillotte humide chauffée peut être extrêmement pratique pour apaiser ses douleurs naturellement. Le petit ourson thérapeutique de Béké-Bobo est un antidouleur naturel qui soigne efficacement les petits bidous depuis plus de 20 ans, comme en témoignent des centaines de parents à travers le monde.

Venir à bout de la constipation chez l’enfant est un long processus qui peut être éprouvant pour les parents et les enfants. En effet, il faut généralement au moins 6 mois pour réellement régulariser les mouvements intestinaux et se passer du traitement laxatif et il faut ensuite rester vigilant en cas de rechute. Mais en restant positif et en gardant le sourire, vous y parviendrez plus rapidement !

constipation pédiatrique soulagement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *